«Africa Code Week» : Former 5 millions de jeunes codeurs d’ici dix ans

L’initiative «Africa Code Week» a été lancée en 2015. Objectif : former 5 millions de jeunes africains à la programmation informatique durant les dix prochaines années.

Ce programme a été lancé par la multinationale allemande spécialisée dans les logiciels SAP, dans le cadre de son volet RSE (responsabilité sociale de l’entreprise). «Africa Code Week» prévoit d’organiser des ateliers d’initialisation au code informatique pour les jeunes âgés de 8 à 24 ans et les enseignants dans plusieurs pays du continent. Un objectif réalisable au vu des statistiques notées lors des trois premières éditions.
Lors de son lancement en 2015, quelque 88.763 jeunes, originaires de 17 pays, et 2.088 enseignants ont été formés dans plus de 3.000 ateliers de codage. En 2016, le nombre de jeunes initiés au code, dans 11 pays, est passé à 426.758 (dont 48,6% de filles), et celui des enseignants à 5.607 bénéficiaires. En 2017, le programme a largement dépassé son objectif initial de 500.000 codeurs dans 35 pays africains pour atteindre plus d’un million de bénéficiaires, dont 43% de filles. Plus de 17.000 nouveaux enseignants ont également suivi cette formation.

Toucher plus d’un million de jeunes d’ici 5 ans
En dehors des ateliers de codage organisés dans les différents pays, le programme propose des cours en ligne gratuits pour enseigner le codage aux enfants et adolescents. Une alternative pour ceux qui ne pourront pas suivre les ateliers ou qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans ce domaine. «L’Afrique possède la main-d’œuvre la plus jeune au monde : le continent est donc bien placé pour devenir le principal moteur de l’économie mondiale, à condition de former ses jeunes dès aujourd’hui. Au-delà de l’enseignement de cette nouvelle langue vivante qu’est le code informatique, Africa Code Week crée une véritable culture de l’innovation et de la créativité en encourageant les jeunes à réaliser leurs rêves au siècle du numérique», constate Claire Gillissen-Duval, directrice de la Responsabilité sociétale d’entreprise EMEA chez SAP.

«Africa Code Week» ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Son objectif dans cinq ans est d’«étendre l’initiative à d’autres pays, toucher plus d’un million de jeunes, équiper plus de 200.000 enseignants et centres scientifiques avec les outils dont ils ont besoin pour organiser les ateliers», et dans dix ans, «permettre à plus de 5 millions de jeunes de participer à des ateliers de programmation sur tout le continent».

Par E.S

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.