Afrique du Sud: Une nouvelle charte pour augmenter l’actionnariat noir dans les mines

Le gouvernement sud-africain mettra bientôt en place une charte minière pour augmenter l’actionnariat des noirs dans les compagnies minières. Une décision majeure dans ce secteur stratégique.

La nouvelle charte va contraindre les compagnies minières à faire passer la part de leur actionnariat détenu par des noirs de 26% à 30% de leur capital. A travers cette mesure phare, l’Etat souhaite corriger les inégalités économiques qui résultent de l’Apartheid, d’après le ministre des Mines, Gwede Mantashe. Ce document est le résultat de sept mois de négociations farouches entre le gouvernement sud-africain et les acteurs de l’industrie minière
Selon M. Mantashe, cette répartition sera effective dans les cinq prochaines années et sera distribuée entre les employés (au moins 5%), les communautés où sont implantés les mines (au moins 5%) et des entrepreneurs (au moins 20%).
En Afrique du Sud, le secteur minière emploie 460 000 personnes et contribue à hauteur de 10% au produit national brut (PNB). La minorité blanche qui représente 8% de la population totale gère les grands pans de l’économie. Cette charte devrait permettre de combler un peu ce gap.

Par Baye Sakho

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Check Also

Financement: 5 pays africains veulent émettre des obligations islamiques

Le Kenya, le Maroc, la Tunisie, le Ghana et l’Algérie envisagent d’émettre prochainement des obligations ...