BLOC-NOTES

Construisons des écosystèmes pas des egosystèmes !

N'oubliez pas de partager ce post

La nouvelle économie sera de plus en plus digitale et mettra en lumière l’importance des plateformes.

La porosité croissante des frontières des entreprises, l’enchevêtrement des secteurs, l’implication croissante des consommateurs dans la production des biens et services qu’ils consomment imposent une approche nouvelle des relations entre les différentes parties prenantes. Le terme d’écosystème emprunté à la biologie comporte deux grands éléments, la communauté des acteurs (biocénose) et le milieu dans lequel ils évoluent (le biotope), et sied parfaitement à cette économie des plateformes qui se dessine de plus en plus, mettant à l’œuvre le ballet interactif des intelligences individuelles en espérant qu’elles se transforment en intelligence collective.

La nature et la profondeur des transformations à l’œuvre ne permettent plus de jouer en solitaire. Pour preuve, quand Nestlé préparait le lancement de Nespresso, sa capsule à usage unique, elle était bien consciente que les fabricants de machines à café allaient devoir s’aligner en proposant des machines à capsule appropriées. Elle a donc cultivé un réseau de fabricants qui ont eu à travailler tout au long du processus sur des plateformes pour partager des modèles et des standards de manière à proposer des produits compatibles. Difficile pour un « intrus » de s’inviter dans cet écosystème ainsi créé par Nestlé au vu des barrières à l’entrée que représentent les standards.

De plus en plus le focus devra être porté non pas sur les entreprises prises individuellement, mais bien sur les écosystèmes. Dès lors, les critères de performance des entreprises ne se traduiront plus en termes de compétitivité, mais en termes d’innovation, pour elles-mêmes mais aussi pour les écosystèmes qu’elles contribuent à créer ou dont elles sont partie prenante. Dans ce nouvel univers, on ne peut gagner seul. Faire gagner l’écosystème signifie aussi faire grandir les autres acteurs de l’écosystème en les aidant à innover et à créer de la valeur.

Peut-être sont là les premiers balbutiements d’une économie bienveillante, dans laquelle progresser passera nécessairement par faire progresser les autres !

N'oubliez pas de partager ce post