African ManagementDOSSIERNon classé

Focus sur les routes commerciales

focus-sur-les-routes-commerciales
N'oubliez pas de partager ce post

Le transport maritime est un mode de transport très ancien, utilisé pour le commerce international ainsi que pour plusieurs migrations. Le transport maritime est le mode de transport le moins cher, utilisé pour 80% du commerce international.

Les espaces maritimes recouvrant la majeure partie (70,7%) de la surface de la planète et le transport maritime étant le mode de transport le plus économique pour déplacer de lourdes charges sur de longues distances, la conséquence est que les mers du globe sont sillonnées par des routes commerciales.

 Ces routes sont empruntées par des centaines de milliers de bateaux chaque année, reliant tous les ports entre eux. De telles routes sont évidemment des enjeux économiques et militaires majeurs: les points de passage obligés (grands caps, détroits et canaux) sont des points stratégiques à contrôler et à protéger contre tous les risques (guerres, piraterie ou terrorisme). D’où le déploiement en permanence d’une partie des différentes marines de guerre existantes.

Si les routes entre les trois pôles de la Triade sont essentiellement utilisées pour les produits manufacturés, les routes maritimes avec les autres parties du monde (Amérique du Sud, Afrique, MoyenOrient, Asie du Sud-est et Océanie) sont plutôt spécialisées dans les matières premières que les pays du Sud (y compris quelques pays riches ou émergents) fournissent aux pays du Nord.

Si la valeur de ces matières premières est relativement faible, il s’agit de volumes considérables nécessitant des navires spécialisés de grandes dimensions (pour maximiser la rentabilité en faisant des économies d’échelle): pétroliers, méthaniers (pour le gaz naturel, transporté sous forme liquéfiée), minéraliers, charbonniers, céréaliers, grumiers (pour le bois en grumes), phosphatiers, bananiers.

Les principales routes pour les matières premières concernent le pétrole et le gaz extraits autour et au milieu du golfe Persique (Arabie saoudite, Qatar, Iran, Émirats arabes unis, Irak et Koweït) qui part en direction de l’ExtrêmeOrient, celui de l’Afrique occidentale (Nigeria, Angola, Guinée équatoriale et Gabon) qui part vers l’Europe et celui de l’Amérique latine (Mexique et Venezuela) vers les ÉtatsUnis.

Les grandes puissances ne peuvent se permettre une interruption du trafic ou ¢même l’augmentation d’un risque, leur économie dépendant totalement d’un approvisionnement régulier en hydrocarbures.

N'oubliez pas de partager ce post