Miser sur le digital pour mieux vendre le cinéma africain

Par Élimane sembène En remportant, le 25 mai dernier, le Grand Prix de la 72e édition du Festival de Cannes, la Franco-Sénégalaise Mati Diop n’a pas seulement honoré le legs de son oncle Djibril Diop Mambety, premier réalisateur sénégalais à monter les hautes marches de la Croisette en 1992, avec

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
x

Check Also

Diaspora bonds: Passer d’une logique de subsistance à un défi de croissance!

C’est un secret de polichinelle. Les transferts de fonds émanant de la diaspora africaine sont ...