Passer d’un «no man’s land» juridique à la souveraineté numérique

Par Élimane sembène Fin septembre 2018, 50 millions de comptes Facebook ont été piratés, poussant le réseau social à déconnecter de force 90 millions de comptes. Mi-octobre, Google+ annonce sa fermeture après le piratage des données personnelles de 500 000 utilisateurs. Un peu plus tôt dans l’année, lors du premier trimestre

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
x

Check Also

Diaspora bonds: Passer d’une logique de subsistance à un défi de croissance!

C’est un secret de polichinelle. Les transferts de fonds émanant de la diaspora africaine sont ...